Nos 10 incontournables à Bali


Découvrir le temple Tirta Empul

Nous avons visité ce temple avec Brama, chez qui nous avons séjourné à la Keliki painting School.

Une source sacrée se trouve dans le temple, les balinais y viennent pour se purifier. Il doivent dans un premier temps déposer une offrande afin de pouvoir se baigner par la suite dans le bassin et passer sous les fontaines pour prier.

Il y a 13 fontaines, il faut mettre la tête sous chaque fontaine (sauf les deux dernières), cela permet de se laver des pensées impures et des démons.Le bassin est ouvert aux touristes. Mais attention, respectez le lieu, respectez les locaux.

Le temple est beau, l’ambiance est pure. On y trouve une atmosphère particulière et une ambiance unique.

C’est un lieu de passage incontournable selon moi. Allez-y tôt pour éviter les cars de touristes!

Rencontrer les singes de la Monkey Forest

Ah … les singes … j’en ri encore !

La Monkey Forest, c’est comme son nom l’indique une forêt, avec des singes, beaucoup de singes !

Une parenthèse calme au milieu d’une nature luxuriante où vous croiserez des temples anciens, des petites rivières, des singes, des singes, et encore des singes ! Un conseil : rangez tout ce qui peut être attirant pour eux, tout !

Ils n’hésitent pas à vous grimper dessus pour vous décoiffer, piquer le plan du parc, boire votre bouteille d’eau, et pour les moins chanceux/ses, vous faire caca dessus ! (je parle en connaissance de cause^^).

L’aventure balinaise comme on l’aime !

Outre ce petit moment de solitude, j’ai adoré ce parc ! C’est calme, les singes ne sont pas agressifs et il y a des gardes tous les 50 mètres pour les surveiller. Le parc est grand, allez-y également dès le matin pour éviter la vague de touristes !

​Partager un moment avec les paysans dans les rizières de Sidemen

Sur la route de Sidemen, chaque virage est une nouvelle surprise. Jusqu’à ce fameux virage où nous avons décidé de stopper la voiture pour observer un super point de vue sur le Mont Agung et les rizières. C’est parti, on prend la pose de face, de profil, de dos, quand tout d’un coup nous entendons les locaux tout en bas des rizières nous appeler.

Ni une ni deux, nous descendons vers eux au beaux milieux des rizières. Quel superbe moment ! Sans parler la même langue, nous avons communiqué, nous avons ri, et nous avons pu observer de très prêt la récolte du riz. Un moment authentique auquel on ne s’attendait pas. C’est ça la magie de Bali !

Goûter au Kopi Luwak, le café le plus cher du monde

Nous avons eu l’occasion de goûter au café le plus cher du monde dans la plantation de café « Satria coffee plantation ».

Une expérience incontournable !

Il faut savoir que la production de ce café est assez particulière. En effet, les graines de café préalablement récoltées sont données à manger à une Civette, un petit animal aux allures de furet/fouine/chien, bref un animal un peu particulier, qui une fois ingurgitée va comme tout mammifère produire des excréments. Les graines sont ensuite récupérées, nettoyées, moulues, et voici le Luwak Coffee !

Le jardin est très sympa, une petite balade vous fera découvrir de nombreuses plantations, ainsi que le processus de récolte du café balinais.

Par la suite, vous aurez le droit à une dégustation gratuite de thé et café balinais ! Un régal qui donne envie de tout acheter. Par contre pour goûter au Kopi luwak il faut payer en plus, ce n'est pas le café le plus cher du monde pour rien ^^ Mais je vous rassure, 5€ la tasse, ça passe :)

On a testé … c’est fort, mais c’est bon !

Négocier au marché d’Ubud

Le marché d’Ubud est un incontournable ! Je le conseille en fin de séjour pour acheter tous les souvenirs. Ou mieux : en début, et en fin de séjour ! Vous aurez envie d’y retourner.

Certes très touristique, cette ville dynamique et culturelle donne envie d’en découvrir chaque recoin. Vous ne pourrez pas louper le marché d’Ubud. Immense, typique et chaleureux, profitez des petites allées pour acheter et surtout négocier ! C’est obligatoire de négocier, les balinais prennent ça comme un jeu. N’hésitez pas à diviser le prix initial par 2 ou même 3 ! Les locaux ne le prendront pas mal et s’amuseront avec vous. Si le prix ne vous convient pas, partez, il y a 9 chances sur 10 pour que le vendeur vous rattrape en vous disant « you win ! ».

Encore mieux pour la négociation, apprenez quelques mots de balinais. Ils vont prendrons pour des locaux et diviseront facilement leur prix. Testé et approuvé !

Petit guide :

Harga berapa = « combien ça coûte », se dit « Arga Brapa » en roulant les R

Puis, apprenez les chiffres pour négocier !

1 : Satu – 2 : Dua – 3 : Tiga – 4 : Empat – 5 : Lima – 6 : Enam – 7 : Tujuh – 8 : Delapan – 9 : Sembilan – 10 Sepuluh – 20 : Dua Puluh – 30 : Tiga Puluh – 100 : Seratus – 1 000 : Seribus

Une fois que vous avez les bases, c’est très simple de négocier :)

Patauger dans les eaux limpides de Gili Air

On a aimé Gili Air pour ses plages paradisiaques de sable blanc et ces eaux turquoises.

Faites le tour de l’île et choisissez votre petit coin de paradis !

Une bulle de détente, loin de la vie un peu plus agitée de Bali.

Les îles Gili appartiennent à Lombok, la religion est donc l’Islam. En Réservant votre logement, faites attention à ne pas être trop prêt de la mosquée car la prière plusieurs fois par jour et nuit et quelque peu bruyante, mais on ne l’entend pas partout.

Gili Air c’est l’assurance d’une pause détente pendant votre séjour, en profitant du soleil, pataugeant dans les eaux limpides, et découvrant les recoins de l’île à vélo.

Ne loupez pas le coucher de soleil magnifique !

Plonger sur l’épave du liberty

A Tulamben, petite ville qui se situe à 15 minutes d’Amed, se trouve l’épave du Liberty, un cargo américain échoué lors de la guerre 39-45.

L’avantage est que le cargo est peu profond et donc accessible à tous, même sans bouteille.

Nous l’avons personnellement fait en snorkeling et c’était déjà une superbe expérience. Long de 120 mètres, découvrir sa dépouille à quelques mètres de profondeur est impressionnant.

Préférez le matin, la luminosité sera bien meilleure !

Avoir le vertige devant le blue Lagoon de Nusa Ceningan

J’aurai pu rester des heures et des heures devant le blue lagoon, ce point de vue m’a complètement captivé !

Il suffit de quelques kilomètres de scooter, dans des chemins parfois assez chaotiques, pour trouver ce lieu unique.

Des falaises, des vagues et une eau tantôt limpide, tantôt mouvementée. Le temps s’arrête. Ecoutez, observez, profitez.

Louer une voiture à Bali

Ahhh ça ! C’est une expérience. Comme je l’explique dans l’article « itinéraire », nous avons choisi de louer une voiture pour notre voyage à Bali. Une expérience que je réitérerai sans hésiter, mais avec une autre voiture ^^

En effet, on avait pris la voiture la moins chère … Hum, autant vous dire que quand on l’a vu, on s’est dit qu’elle n’allait jamais tenir le séjour ! Faut dire que je l'avais choisi car elle ressemblait aux voitures de Jurassic Park ... ça m'apprendre à vouloir jouer l'aventurière ! Mais bon, avec un petit temps d’adaptation, nous voilà partis « On the road ». J’ai choisi de conduire car je suis malade en voiture, et là pour le coup, je préférais maîtriser la chose que de crier à chaque virage !

L’expérience du premier jour à été la « pire », car tous les facteurs étaient réunis pour que ce soit la galère : premier essai avec le volant à droite et la route à gauche, découverte de la conduite balinaise, adaptation à cette voiture d’un autre temps, et surtout … routes en montagnes …

Bien entendu avec notre chance, on a dû prendre une déviation,se retrouvant dans des routes de montagnes comme je les aime tant ! Et histoire de rajouter du piment, nous voilà à l’arrêt en pleine montée, à la queuleuleu … Puis vient le moment de devoir faire ce fameux démarrage en côte … impossible ! IM-POS-SI-BLE ! A chaque essai j’avais l’impression que la voiture allait exploser !

Me voilà en panique, le ravin à côté, une dizaine de voitures derrière moi. Mon homme me propose de prendre le relais, je mets donc le frein à main et m’apprête à sortir de la voiture. Sauf que le frein à main n’était pas assez puissant … la voiture s’est mise à reculer! Impossible pour moi de lever le pied de la pédale de frein ... Mais bon, on est à Bali et comme je le dis et redis, la gentillesse des balinais est surdimensionnée. Plusieurs conducteurs qui attendaient que je daigne démarrer sont venus à notre rescousse … ouf !

Quelle première journée ! Heureusement, c’était la pire, après tout a roulé comme sur des roulettes.

Je conseille quand même 100 fois de louer une voiture, une fois la prise en main faite, vous être totalement libres de votre itinéraire et ça c’est juste le pied ! Choisissez donc une bonne petite voiture avec assez de puissance pour les passages montagneux :)

Osez les warung

Sortez des sentiers battus et osez vous arrêtez dans ce que j’appelle des petits « buibuis », qui ne payent pas de mine mais où vous consommerez 100 % local, à prix local ! Car oui, même si les prix à Bali ne sont pas chers, sachez que les prix indiqués sont les prix touristes !

#bali #indonesie #incontournable #asie #tirtaempul #monkey #singes #monkeyforest #sidemen #kopiluwak #luwak #ubud #giliair #gili #liberty #amed #tulamben #warung