Voyager enceinte : road trip cote ouest USA

Avant de partir, les essentiels à savoir pour voyager enceinte


5 Avril 2019, j’ai 30 ans, mes amis et ma famille m’offrent un superbe cadeau : une cagnotte pour un voyage, le voyage de mes 30 ans. 1er mai 2019, test de grossesse positif. Ni une ni deux, souhaitant tout de même voyager, je me renseigne pour savoir ce qu’il est possible de faire ou non enceinte.

Voici selon moi, les essentiels à savoir :


Allo docteur !

La chose la plus importante, est la validation du médecin. Toutes les grossesses ne se valent pas, et pour certaines, il sera déconseillé de voyager. J’ai eu la chance de ne pas avoir de soucis particulier, je suis donc partie sereinement.


Quand partir ?

La meilleure période pour voyager se situe entre 4 et 6 mois de grossesse pour la plupart. Avant, le bébé n’est pas encore bien accroché, on nous conseille d’être un peu plus sage … mais aussi, et ça a été mon cas, c’est une période qui peut être compliquée à cause des nausées. Certaines n’en ont pas, certaines en ont pendant 9 mois, et encore une fois, j’ai eu de la chance car elles se sont arrêtées à 3 mois. Après 6 mois, le bidou devient plus lourd, le bébé grandit plus vite, ça peut devenir un peu plus compliqué pour certaines de voyager. Nous sommes partis quand j’étais à la moitié de ma grossesse, soit 4 mois et demi, et pour moi ça a été I-DE-AL ! Avant, j’étais complètement épuisée, après, je n’aurais pas été capable de faire un road trip comme celui que l’on a fait.


Où partir ?

Enceinte, il n’est pas conseillé de voyager partout. Pour ma part, j’ai très rapidement éliminé les pays aux mauvaises conditions sanitaires, les pays en altitude (Pérou, Bolivie, Mongolie …), les pays où le zika est présent et les pays où les hôpitaux se font rares. Nous avons aussi éliminé l’Europe, car nous ne voulions pas voyager en Europe. Bref, avec moultes recherches et réflexions, notre choix s’est porté sur l’Ouest Américain, de fin août à mi-septembre. Cela réunissait pas mal de mes critères : sécurité médicale, pas de chaleur étouffante non stop, pas de maladies particulières qui trainent, du confort, de la sécurité.


Mode de voyage

Bien sûr, nous avons également adapté notre mode de voyage. Sans être enceinte, nous aurions soit opté pour un van, soit une voiture + camping/tente. Nous avons à la place choisi de louer une voiture confortable avec clim, et de dormir dans des hôtels/motels avec un minimum de confort pour une femme enceinte. Egalement, à l’inverse de nos voyages habituels, où on ne réserve quasiment rien à l’avance, nous avons pour celui-ci tout réservé en avance, une partie du voyage était en plein mois d’août, nous avons voulu être sûr de trouver de bons hôtels, à bons prix.


L’avion

Pour le voyage en avion, nous avons privilégié un vol direct avec United Airlines. Une fois à l’aéroport, n’hésitez surtout pas à demander un peu plus de confort dans l’avion, qui ne tente rien n’a rien ! Demandez au guichet valise, redemandez à l’embarquement, et redemandez dans l’avion ! Pour ma part, à l’aller, les hôtesses au niveau de la porte d’embarquement ont vu mon ventre et nous ont proposé de rentrer en premier dans l’avion, et une fois dedans, le stewart s’est débrouillé pour que l’on puisse avoir 4 places pour 2 comme l’avion n’était pas plein. Le personnel a été plein de bonnes attentions, au petit soin, et j’ai pu m’allonger. ATTENTION, indispensable pour l’avion LES BAS DE CONTENTION !!! Je les ai béni, choyé, chéri. N’oubliez pas également de vous lever souvent, de boire beaucoup, et de vous détendre ! Perso, j’étais tout sauf détendue avant le décollage, et mon homme a eu le droit à toute une série de questions insensées : “Et si il a mal aux oreilles?” “et si ça fait des bulles avec l’altitude ?” “et si mon ventre explose ?” “et si il sent les turbulences?” … bref, soyez tranquille, prendre l’avion enceinte est SAFE !


Assurance

Bien sûr, renseignez vous sur les assurances santé avant de partir, lisez bien touuuutes les lignes, posez pleins de questions, car souvent, la grossesse n’est pas prise en charge ! Ou alors, seulement si c’est grave. J’ai choisi de m’assurer chez Allianz, je n’ai pas eu besoin de m’en servir pendant le voyage mais après mes recherches, c’est celles qui me semblait la plus adaptée à la grossesse et à notre voyage.


Rythme

Le voyage se passera au rythme de votre corps ! Ne lui en demandez pas trop, ne dépassez pas vos limites, suivez vraiment ce que vous dicte votre corps ! Les premiers jours, nous avons énormément marché à San Francisco, j’ai très vite compris que je ne tiendrais pas tout le voyage à ce rythme, on a donc levé le pied, on n’a pas fait tout ce qu’on voulait faire, ou en tout cas tout ce qu’on aurait fait si je n’avais pas été enceinte, mais c’était déjà fabuleux de pouvoir voyager !




San Francisco : jour 1, 2 et 3

Nous avons commencé le séjour par 2 nuits à San Francisco, nous avions pris un airbnb un peu en dehors de la ville, car les prix en pleins SF sont exorbitants. Nous avons aussi opté pour l’option “confort”, et nous sommes rendus dans le centre ville en voiture. Ce n’est pas franchement la meilleure option, mais je n’avais pas envie de voyager en transport en communs, j’étais assez fatiguée du décalage horaire et du voyage. Comme je l’ai dis un peu plus haut, une fois dans la ville, nous avons marché, beaucoup marché, trop marché! Nous avons voulu voir beaucoup de choses, mais c’était épuisant pour moi. Si c’était à refaire, on ferait l’impasse sur certains quartiers. Le 3ème jour, nous optons pour une matinée plus tranquille autour du Golden Gate, et nous visitons Sausalito de l’autre côté du pont, avant de partir pour Yosemite.








Yosemite : jour 3,4 et 5

Nous arrivons à Yosemite le soir, après une assez longue route (plus de 3h sans les pauses).

Nous avons logé dans une tente/tipi, une des options les moins chères, car tout est cher dans le parc. Mais du coup, moins de confort. C’est le seul moment où j’aurai aimé plus de confort la nuit. Nous devions grimper des escaliers + une pente pour aller aux toilettes, et clairement, avec les 2 levers par nuit (bébé qui appuie sur la vessie, je ne vous fait pas de dessin^^), c’était pas le plus simple. Je me souviens m’être sentie très fatiguée après la route de SF à Yosemite, le trajet m’avait épuisé + le décalage horaire, j’avais juste envie de confort +++ à ce moment là.

Mais bon, une fois la nuit passée, j’ai été récompensée par une magnifique lever de soleil à 5h, seule au milieu de la nature.



Nous avions fait des courses la veille dans un Walmart pour ne pas être obligés de toujours manger au resto. On s’est aussi acheté une glacière et des pains de glace pour que nos aliments tiennent pendant les trajets.


Nous partons pour une randonnées le matin : le “sentinel dome”, une belle randonnée de 2h qui nous a mené à 2000 mètre d’altitude. Clairement, j’ai morflé, mais qu’est-ce que j’étais fière d’arriver au sommet ! Je n’ai pas dépassé mes limites, j’ai pris mon temps, je me suis motivée au son des encouragements des randonneurs que nous croisions et qui voyaient que j’étais enceinte. Par contre, ça m’a complètement cassé pour le reste de la journée, je n’avais plus aucune énergie et avait envie de m’asseoir partout ^^ On a fini la journée par une baignade dans une petite rivière qui a fait énormément de bien !





Le deuxième jour à Yosemite, on l’a fait beaucoup plus cool : route points de vue, farniente près d’un lac, baignade, pique nique pour ensuite entreprendre la route pour sortir du parc.





Puis, nous avons pris la direction Mammoth Lake, où nous avions loué un hôtel avec chambre + salle de bain, le bonheur après ces 2 jours dans la nature. Sans oublier de remettre mes bas de contentions à chaque fois que nous montions en voiture (la classe, tu l’as où tu l’as pas !)



Je ne suis habituellement pas du genre à avoir besoin de confort, mais en étant enceinte, j’avais qu’une envie en rentrant le soir c’est de me poser, et d’être le plus confortable possible !

En route vers la vallée de la mort : Jour 6

Nous avions pas mal de route pour arriver à notre hôtel du soir qui était situé juste à la sortie de la Vallée de la mort, mais ne voulions pas arriver trop tôt dans l’après midi dans le parc pour éviter la chaleur écrasante, on a donc fait la route en plusieurs étapes; en roulant par tranche d’1h environ. On a fait plusieurs petit stop pour chiller, se dégourdir les jambes, manger etc.



Arrivés dans la vallée de la mort vers 16h, il faisait 50 degrés. Je n’ai pas mi le nez dehors hormis pour aller aux toilettes. Je n’ai pas voulu prendre le moindre risque. J’ai savouré les paysage de la voiture, sous la clim. Je suis sortie uniquement pour voir le coucher de soleil, et il faisait encore 40 degrés … On a fait quelques photos et hop, en voiture simone !






Le soir, nous avions un hôtel casino (entrée dans le Nevada oblige), avec piscine, chambre + SDB, le confort, le bonheur !



Direction VEGAS : Jour 7

Le lendemain matin je profite de la piscine assez tôt, avant que la chaleur écrasante ne débarque à nouveau. Puis nous prenons la route direction Vegas. Nous ne pouvons pas avoir notre hôtel avant 16h, mais nous arrivons plus tôt que ça, et clairement … impossible de se balader dehors. On choisi l’option coiffeur sous clim pour monsieur, pendant que moi je chill dans le canap’ !

Le soir un peu avant que le soleil se couche, on commence notre balade sur le strip et clairement … JE MORFLE ! J’ai besoin d’entrer dans les casinos toutes les 10 minutes pour me rafraîchir. Un peu frustrant car l’extérieur est juste ouffisime !





C’est la seule fois du voyage où je me suis dis que j’aurais aimé découvrir ça sans être enceinte. Je suis + nature que ville à la base, mais j’ai ADORE l’ambiance de Vegas! J’aurais aimé vivre le vrai Vegas, entre ivresse et décadence, mais bébé dans le bidou oblige, nous restons tous les deux sages ce soir là. Bien sûr, on joue au casino. Il fait frais, les boissons sont gratuites … pourquoi s’en priver !

On loge à l’hôtel Flamingo, dans une chambre tout confort. Il y a aussi une piscine, mais clairement on dirait plus une full moon pool rave party qu’autre chose, donc je n’y mets pas les pieds.

Downtown Vegas et Zion Park : Jour 8

Matinée tranquille a arpenter les rues du vieux Vegas, entre anciens casinos et trouvailles dont je me serais bien passée ^^


Puis nous reprenons la route vers le Nord, nous faisons un petit crochet par Zion park pour nous dégourdir les jambes, pour ensuite passer la nuit dans une “cabine” au milieu de nul part, non loin de Bryce Canyon.





Bryce Canyon et Kanab : Jour 9

Après un réveil nature, nous passons la matinée à Bryce Canyon. Là bas, je ressens l’altitude. J’ai plus de mal à respirer, je suis pas mal essoufflée, heureusement, il fait moins chaud. Nous visitons Bryce Canyon uniquement en voiture, sans faire de randonnée. Il y a beaucoup de dénivelé et quand je vois les têtes des gens qui reviennent de rando, je ne préfère pas me lancer là dedans ^^







Nous reprenons ensuite la route vers Kanab, dernière Etape de l’Utah avant de plonger dans l’ambiance de l’Arizona. Nous logeons dans un hôtel “The Cowboy bunckhouse”, ambiance ranch, j’adore !

Nous avons dépassé la moitié du voyage et avons déjà bien vadrouillé, mais je me sens encore en forme ! J’ai moins d’énergie qu’en arrivant certes, mais ce voyage me passionne, les paysages sont grandioses. Le soir, je suis très fatiguée, mais je tiens le rythme ! Je sens bébé bouger tous les jours, il est autant en forme que moi, et ça me rassure beaucoup !

Page et Monument Valley : Jour 10 et 11

Le matin, nous nous rendons à HorseShoe Bend. Une heure de marche dans le sable sous un soleil de plomb pour arriver au point de vue, j’entame le chemin pleine d’appréhension car je n’ai plus autant d’énergie qu’au début du voyage, mais là, le mental prend le dessus, je ne m’arrête pas une seule fois (et c’est un exploit !), je ne me plains pas une seconde, ni à l’aller, ni au retour. Bref, j’étais fière !


On découvre un très beau point de vue mais malheureusement, rempli de monde pour en profiter comme on le souhaite.

Nous mangeons dans un resto à Page, je nage en plein bonheur, nous sommes en pleine terre navajos, j’adore !

Nous prenons ensuite la route vers Monument Valley, et bien sûr, nous nous trompons de route et ajoutons 1h de trajet … je commence à saturer un peu de toutes ces heures de route, c’est difficile de rester figée, j’adore conduire habituellement, mais là je n’arrive pas à conduire plus d’1h, je suis fatiguée et n’ai pas l’énergie suffisante pour être concentrée sur la route. Je donne tout pendant les visites et me repose beaucoup sur la route. Mais le voyage est exceptionnel, j’ai une chance inouïe de pouvoir voyager, alors bien sur, je reste motivée.

D’autant que le soir nous arrivons à Monument Valley, un de mes rêves.

Nous avons choisi de dormir au pied de Monument Valley, dans une tente tenue par un Navajo. Aucun confort, un lit sommaire, les toilettes à une centaine de mètres au milieu de la nature, idem pour la douche, mais là clairement, je m’en fous. Je réalise un de mes rêves, et surtout, je passe l’une des plus belles nuits tous voyages confondus. C’est une DINGUERIE. Comme quoi, le moral et le mental jouent beaucoup. Je m’en foutais royalement de devoir me lever la nuit pour aller pisser avec une lampe torche à une centaine de mètre ^^

On pique nique, on regarde le coucher de soleil, les étoiles, je m’essaye à la photographie de nuit, tout est calme, fabuleux, somptueux, inoubliable.





La nuit n’est pas tellement confortable, je me bas avec un énorme insecte en pleine nuit dans les toilettes, je ne dors pas très bien … mais arrive 5h du matin. J’ouvre la tente, et là.





C’était fou, dingue, magnifique. J’étais seule avec mon petit être dans mon ventre (bon j’ai quand même pris le temps de réveiller mon homme), nous étions là, face à ce somptueux spectacle. J’ai mal partout, mais clairement, le spectacle surpasse le besoin de confort.

Nous passons la matinée dans et autour de Monument Valley, j’adore, je suis totalement conquise par le lieu. Le seul hic, c’est que ça secoue beaucoup en voiture, un peu trop, je dois parfois sortir de la voiture pour marcher, car les secousses en voiture ne sont pas conseillées.

Mais hormis ça, le spectacle est fabuleux !